Les courses sur internet (et à la Coop !)

J’ai du me rendre à Carrefour aujourd’hui… Ça m’a fait réaliser que ma dernière visite d’un hypermarché de cette taille date de plusieurs mois. L’avalanche des produits et le bruit m’ont donné le vertige. « Mais qui achète tous ces trucs ?? » me suis-je demandée. J’ai réalisé que le consommateur est constamment tenté de ressortir avec des produits qu’il n’avait pas eu l’intention d’acheter. Et qu’il jètera après un certain temps, pour le non-alimentaire. En faisant ses courses en ligne, on n’achète que l’article qu’on cherchait, en général. Mais : on génère un transport postal et un emballage, je l’accorde. La coop, c’est mieux. A vélo encore plus, comme Emeline.