Pâte à modeler

Chères coopératrices, chers coopérateurs,

Alors ?? Vous avez profité de la fraîcheur relative de la semaine passée, pour faire une petite flambée cocooning, dans votre poêle, cheminée, jardin…afin de recycler les cendres en lessive ?
J’ai juste oublié de préciser que, bien sûr, les tâches « extraordinaires » doivent être traitées au préalable, comme avec votre lessive habituelle.
Cette semaine, j’aurais pu continuer sur le linge, notamment en matière de détachant, parfumant, adoucissant, blanchissant, détartrant…mais j’ai choisi autre chose, plus passionnant, plus
interactif, plus créatif que le lavage du linge sale (je vous rassure, ça viendra quand même).
Est-ce que vous avez des enfants ? Des petits enfants ? Des nièces, neveux, filleuls ? Petitsenfants-de-coeur, peut être ? Entre, disons, un an et demi et six ou sept ans ? Ou peut être avez
vous vous-même une âme d’enfant, de sculpteur ou de pâtissier, de quoi avoir envie de fabriquer de…

La pâte à modeler (BIO!)

Encore une fois, la recette est très simple, rapide, inratable. La pâte est non toxique mais immangeable.

Mais surtout : la consistance est absolument délicieuse, rien à voir avec ces saucissons durs ou ces puanteurs grumeleuses, voir gluantes des divers commerces.
Là, ça rappelle la pâte à pizza, pour ceux qui aiment plonger leurs mains dedans. Voir de lobe d’oreille (je vous laisse vérifier, c’est agréable à faire rouler entre les doigts), c’est souple, un peu
élastique, non collant, non tâchant. De quoi expérimenter des boules, des rouleaux, des sculptures modernes, de s’entraîner à l’utilisation d’un couteau, d’un fil à couper le beurre, d’un emporte-pièce à petits gâteaux (pour être au point pour Noël)… Ne vous inquiétez pas : les enfants auront tout seul des centaines d’idées, même les plus petits!
Yoakim, de ses 16 mois, n’en a même pas mis à la bouche, mais si jamais l’enfant essaye, il ne recommencera pas, car c’est une variation de la fameuse pâte à sel, donc c’est DÉ-GOU-TANT !

Donc, il vous faut, de la COOP BIO NACRE (TM) :

– 200 g de farine
– 70 g de sel
– 3 cuillères à soupe d’huile (de cuisine, quelconque)
– 1 cuillère à soupe d’acide citrique (à acheter chez le concurrent, pour l’instant, mais nous espérons bientôt en avoir)
– 150-200 ml d’eau bouillante
– Plus, facultativement, des colorants alimentaires ou des aliments colorants.

La recette :

– Dans un saladier, mélanger la farine et le sel puis ajouter l’huile, puis l’acide citrique

– Mélanger au mixeur ou au fouet, en ajoutant l’eau bouillante, jusqu’à ce que la pâte se détache des bords du saladier. Continuer à pétrir sur le plan de travail, afin de former une boule.
C’est prêt ! C’est tout !

Maintenant, on peut partager la boule pour fabriquer des portions de couleurs différentes, en ajoutant quelques gouttes de colorant alimentaire.
J’ai essayé avec du thé Matcha, de la poudre de spiruline, du jus de betterave rouge, ça marche aussi (…ceci dit, Yoann y voit de la décadence, donc, sans vouloir offenser personne, vous faites comme vous voulez). Des bouts de craie réduits en poudre, c’est certainement aussi possible : je vais essayer. Ou simplement nature, le plus important étant la consistance, au moins pour les plus petits. De toute façon, ils finiront par mélanger les couleurs !
La pâte se conserve pendant plusieurs mois, dans un récipient hermétique en plastique ou en verre, au réfrigérateur. À l’air libre elle a tendance à sécher, mais elle peut être réhydratée avec un
tout petit peu d’eau, en cas d’oubli de rangement.
Envie d’essayer ?

J’attends les photos de vos créations les plus folles, à partager, pourquoi pas ? Mais, encore une fois, le plaisir est avant tout au toucher, premier sens du petit humain, développé avant même de naître.

A la semaine prochaine !
Ina et les modeleurs

P.S.: Yoakim a réussi à coller un gobelet en plastique sur une porte vitrée, en utilisant la pâte à modeler comme mastic… Yona, son grand frère de 10 ans, a aussitôt abandonné ses devoirs de
mathématiques, pour fabriquer toute une série de petites boules, qu’ils se sont amusés tous les deux à lancer dans le « panier- gobelet ». D’accord, la vitre a gardé quelques traces d’huile, à
hauteur de bébé, mais il y a pire, non ?