Poudre pour lave-vaisselle

Parlons aujourd’hui de choses sérieuses.

Parlons chimie. Parlons vaisselle. Je dirais même :

Parlons POUDRE POUR LAVE VAISSELLE

Vous êtes prêts ?

Car concocter une lessive de base étant chose facile, détartrer à l’acide citrique encore plus, on serait tenté de considérer comme un jeu d’enfant le remplacement de n’importe quel produit de ménage par un produit naturel et bon marché, sans aucune concession à l’efficacité.

Hélas, les choses ne sont pas si simples. Des recettes, il y en a. Sur le world wide web, dans des ouvrages imprimés dédiés à ce sujet, dans des magazines.

Quand on lit les recettes, ça a l’air génial, toujours.

La procédure est donc la suivante : J’enfile les gants, je transforme ma cuisine (qui ressemble de plus en plus à une boulangerie !) en labo de chimie, je pèse, je secoue, je mélange, je façonne même des tablettes solides dans un bac à glaçons, je parfume, j’admire, je m’amuse…

Jusque là, tout va bien.

Puis vient la phase test : le lavage en machine, à 55-65°C, en présence de vaisselle sale.

Au premier tour, c’est toujours « presque bien ».

Au deuxième tour, le voile blanchâtre sur les verres est gênant.

Au troisième tour, c’est l’inévitable retour chez Ecover.

J’ai expérimenté avec de l’acide citrique, des cristaux de soude, du percarbonate, du savon de Marseille, du gros sel, bicarbonate et même du Borax.

Puis je me suis posée de questions. Pour les tablettes, ça mousse de façon spectaculaire lors de la fabrication. N’est-ce pas déjà une partie de la réaction chimique, qui serait plus efficace en ayant lieu plus tard, DANS ma machine ?

Le Docteur en chimie pharmaceutique Cécile Berg dont l’ouvrage « Green Washing » je ne peux que vous conseiller vivement, va dans ce sens et m’éclaire: »Les cristaux de soude perdent leur efficacité avec l’humidité et peuvent réagir avec l’acide citrique. Pour une plus grande efficacité, il est préférable de conserver séparément le mélange sel/bases d’un côté et l’acide citrique de l’autre. »

Je prends donc la recette la plus simple :

  • 1 verre 1/2 de bicarbonate de soude
  • 1 verre 1/2 de cristaux de soude
  • 1/2 verre de gros sel

à mélanger et stocker dans un récipient hermétique. (Tupperware, pot de confiture.)

  • et 1/2 verre d’acide citrique. A stocker dans son emballage ou une autre boite, ce sera plus pratique. Tout ça bien sûr hors de portée des enfants et autres animaux domestiques.

Le dosage : une cuillère à soupe de mélange et une cuillère à café d’acide citrique, dans le bac à produit du lave vaisselle.

Et là, ça marche, enfin.

Vous vous souvenez : pour le liquide de rinçage, pensez vinaigre blanc à 6°, c’est tout.

Donc, le « régime dissocié », c’est mieux en matière de produit pour lave vaisselle.

Faire le mélange ne prend que 3 minutes, mais qu’en est-il de la perte de temps en étant obligé de sortir deux produits séparément ? Nous avons fait le test, ce soir même, pour vous, en exclusivité.

1. J’ouvre la machine, je sors la tablette de son sachet, je le place dans le bac, je ferme le bac, je ferme la machine : 15.3 sec top chrono.

2. J’ouvre la machine, j’ouvre les deux récipients (dont un qui résiste car fermeture de sécurité), je mets une cuillerée de chaque produit dans le bac, je ferme le bac, je ferme la machine : 21.3 sec top chrono. Cela ne prend que 6 secondes de plus !

Et en coût ?

J’ai pesé et j’ai comparé avec Ecover (tablettes, paquet de 25) : c’est trois fois moins cher ! Vous pouvez donc diviser par trois votre budget produit vaisselle.

Pour ma part, je continue à apporter des améliorations, toujours en régime dissocié, en essayant maintenant de mettre du percarbonate de sodium ou du savon noir liquide, à voir si je peux faire encore mieux. Car, même si c’est bien, ce n’est toujours pas parfait. Je vous tiendrai au courant. C’est promis.

A bientôt, dans une autre dimension (…)

Ina